Publié le : 19 novembre 20237 mins de lecture

Dès le plus jeune âge de leur enfant, les parents peuvent ouvrir un compte bancaire destiné à accueillir l’épargne qui servira ensuite à nourrir des projets divers. Il y a de multiples raisons d’agir ainsi, que ce soit pour financer les études et le permis de l’enfant à sa majorité, pour générer des intérêts sur les sommes conservées, ou encore pour apprendre à l’enfant les principes de base de la gestion financière. Parmi les moments clés pour l’ouverture du compte, les parents choisissent souvent la naissance, le baptême ou l’un des premiers anniversaires de l’enfant.

Quelques considérations initiales avant de procéder à l’ouverture du compte

Un compte bancaire n’est pas un produit complètement anodin, même si les fonds qui sont placés dessus sont parfois anecdotiques. Lorsqu’il est encore bébé, l’enfant n’a bien sûr pas accès à l’argent, mais au bout de quelques années, les sommes qui ont été entreposées peuvent lui être remises, en une seule fois ou avec parcimonie. Il faut donc bien anticiper l’instant où l’enfant commencera à devenir gestionnaire du compte, sous la guidance parentale.

Les objectifs éducatifs doivent être clairement définis. Souhaitez-vous ouvrir un compte bancaire en ligne à votre enfant pour lui apprendre à utiliser les nouvelles technologies et lui inculquer les principes de sécurité lors des authentifications vers des données sensibles ? Voulez-vous plutôt transmettre à votre enfant la valeur de l’épargne, les bases de l’équilibre financier et de la gestion financière ? Si votre seul objectif est d’entreposer l’argent que l’enfant reçoit, un compte peut être ouvert très tôt après la naissance au nom du nourrisson. Si vous voulez également que le compte ait une valeur éducative, vous pouvez décider de l’ouvrir un peu plus tard, ou bien changer de type de compte lorsque l’enfant dispose d’une maturité suffisante pour s’impliquer.

Les jeunes adolescents peuvent par exemple bénéficier d’un compte adapté avec une carte permettant de retirer de l’argent, pour leurs loisirs et leurs dépenses mensuelles. Ce type de compte est parfois utilisé en parallèle du compte épargne, pour bien montrer à l’enfant que l’argent mis de côté sert à des projets de longue haleine et non au plaisir immédiat. Votre enfant s’intéresse à la question ? N’hésitez pas à le faire participer lors de l’adhésion sur banque-nuger.fr ou ailleurs. Il visualisera ainsi les étapes qui mènent à l’ouverture du compte et les conditions qui lui sont imposées quant à sa gestion.

Les 3 moments clés pour ouvrir un compte à son enfant

Il n’existe pas de moment idéal pour ouvrir un compte bancaire à son enfant. Cela va surtout dépendre de vos besoins en termes de conservation des fonds qui lui appartiennent. La tirelire convient parfois pendant un temps, mais elle ne génère pas d’intérêts et peut être cassée, perdue ou encore volée. Les parents choisissent habituellement l’un des 3 moments suivants pour l’ouverture du compte au nom de leur enfant.

La naissance, le baptême ou plus généralement la première année de vie de bébé constitue la période durant laquelle les parents peuvent recevoir des cadeaux et des dons sous forme financière. Une partie sert généralement à financer les habits, le matériel de puériculture ou les jouets de l’enfant. Le reste peut être déposé sur un compte d’épargne. La plupart des banques offrent une prime aux parents qui ouvrent rapidement un compte bancaire à leur bébé, qui peut atteindre plusieurs dizaines d’euros. D’autre part, le plus tôt l’épargne commence, le plus élevé pourra être le montant collecté d’ici la majorité de l’enfant.

Le deuxième moment opportun est celui de l’entrée en primaire, qui coïncide parfois avec la cérémonie religieuse de la communion. C’est l’opportunité d’introduire des concepts de base dans l’éducation de l’enfant qui développe ses compétences en calcul. Entre les anniversaires et les fêtes, l’enfant reçoit souvent une belle petite somme d’argent. Le parent peut alors le guider vers l’épargne, en lui expliquant comment mettre de l’argent de côté pour l’avenir sans se priver pour autant de quelques plaisirs.

Enfin, l’adolescence est le troisième moment clé pour ouvrir un compte à son enfant. En quête d’autonomie, le jeune apprécie de pouvoir commencer à gérer seul son budget, sous la surveillance de l’adulte. Charger l’adolescent d’acheter ses habits avec une somme mensuelle, ou de calculer sa capacité d’épargne pour mettre de côté chaque mois, c’est faire preuve de confiance envers le jeune, qui apprécie cette démarche et apprend d’autant plus intuitivement à gérer les sommes dont il dispose.

Comment gérer correctement le compte de votre enfant ?

Une fois que vous avez trouvé quand et comment ouvrir un compte bancaire en ligne à votre enfant, il vous reste à déterminer de quelle façon vous souhaitez vous investir dans sa gestion. Serez-vous le responsable unique du compte jusqu’à la majorité de l’enfant, ou allez-vous progressivement lui laisser les rênes de la gestion financière de ses fonds ? Souhaitez-vous offrir des conseils à votre enfant et l’éduquer à la gestion du compte, ou le laisser expérimenter par lui-même en utilisant les outils disponibles en ligne ?

Bien souvent, les parents émettent la volonté d’offrir une éducation financière continue à leur progéniture, au fur et à mesure que celle-ci grandit. Le compte bancaire peut alors servir d’outil pédagogique, par exemple pour comprendre les taux d’intérêts, visualiser le budget mensuel ou mettre en place des mesures de sécurité suffisantes.

Un beau jour survient la transition vers l’indépendance. Qu’il possède déjà une carte de débit, voire de crédit, depuis longtemps, ou qu’il commence seulement à l’utiliser, votre enfant aura encore besoin de votre soutien pour se lancer dans la vie active ou les études et gérer son solde avec sagesse. Vous le laisserez sans doute faire des erreurs qui seront instructives, mais vous l’épaulerez également dans l’acquisition de sa propre autonomie, pour qu’un jour, il puisse donner vie à des projets concrets coûteux comme l’achat d’un appartement, d’un véhicule ou d’un local pour monter sa propre entreprise.