Comment procéder pour bénéficier d’une aide de la CAF ?

Les allocations familiales constituent une aide financière. On octroie ces allocations familiales à ceux et celles qui ont au moins deux enfants à charge de moins de 20 ans. Des critères conditionnent les montants à verser tel le nombre et l’âge des enfants, le montant des revenus. On va se focaliser sur les manières de procéder pour contacter la caf ou caisse d’allocation familiale et percevoir les aides adéquates.

Conditions générales pour des allocations familiales

Il existe des conditions générales pour percevoir les allocations familiales. En effet, toute personne résidant en France Métropole et Outre-Mer peut bénéficier d’allocation familiale quelle que soit sa nationalité. En effet, même si vous êtes ressortissant d’un pays étranger ou d’autres pays de l’Union Européenne ou de la Suisse, et que vous remplissiez le droit de séjour, contacter la caf ou caisse d’allocations familiales, car vous avez le droit de percevoir une aide financière. Si vous êtes un ressortissant anglais résident en France, il faut montrer à la caf votre titre de séjour sur le sol français afin qu’il puisse vous verser l’aide financière aussitôt que possible.

Quelques conditions d’attributions doivent s’ajouter à ces conditions générales afin que votre aide financière vous soit versée. Vous avez deux enfants au minimum, pas plus de vingt ans à votre charge. Par la suite, le montant à verser est fonction du montant de vos revenus annuels. Sachez que vous avez droit à cette aide financière quelle que soit votre situation familiale. Vous envisagez de contacter directement la CAF ?. Remplissez d’abord toutes ces conditions générales et d’attributions. Une fois les conditions réunies, la caisse d’allocation familiale peut enfin vous octroyez l’aide dont vous pouvez bénéficier.

Allocations familiales destinées aux enfants reconnus à charge

Vous avez droit à des prestations financières avec un enfant reconnu à charge. Pour cela, vous devez assurer son entretien financier : le nourrir, le loger et l’habiller de manière permanente et effective. Outre cela, vous devez assumer à son égard une responsabilité par rapport à son éducation et son affection. Il n’est pas obligatoire d’avoir un lien de parenté avec l’enfant. Il peut être reconnu ou pas, adopté ou même recueilli. Il peut s‘agir aussi d’un neveu ou nièce, d’une sœur ou frère. Le plus important est que vous l’avez sous vos ailes. Et outre cela, la résidence permanente de l’enfant doit-être en France.

Il y a des dérogations particulières pour ceux qui ont des séjours à faire à l’Étranger. Mais ceci ne doit pas excéder trois mois durant l’année. Et des conditions particulières sont octroyées aux enfants effectuant des séjours plus longs, par exemple pour ceux qui se soignent ou poursuivent des études en dehors de la France. La considération, si l’enfant est à votre charge dépend de son âge. Par exemple ; il est sous votre charge sans conditions jusqu’à ces trois ans. De cet âge jusqu’à 15 ans, il est considéré sous votre charge s’il s’instruit à l’école. Du seizième à son vingtième d’année, il est sous votre charge s’il perçoit une énumération n’excédant pas 78 % du salaire minimum de croissance net. Si vous êtes un parent qui élève seul vos enfants ou fait partie des familles en difficulté, la caisse d’allocations familiales peut vous proposer d’autres aides comme les allocations de soutien de la famille. Si vous êtes enceinte, vous avez droit à une prime de naissance sous certaines conditions et du revenu de solidarité active.

Durée et montant de l’allocation familiale

On vous accorde les allocations familiales lors du mois suivant l’accueil d’un second enfant, puis ainsi de suite. Ces allocations prennent fin lorsque seul un seul enfant serait à votre charge. Ce changement sera effectif lors du mois qui précède le changement de votre situation. Une allocation forfaitaire vous sera versée pour un enfant de 20 ans demeurant à votre charge. Une allocation forfaitaire vous sera versée aussi si vous percevez déjà des allocations familiales pour trois autres enfants, le mois qui précède son vingtième année. Vous allez recevoir d’une manière automatique, ce forfait jusqu’à ce que l’enfant ait 21 ans.

Concernant le montant des allocations familiales, son calcul varie selon le nombre des enfants à votre charge et également le montant de vos revenus. Ces allocations sont majorées au fur et à mesure que vos enfants deviennent grands. À l’âge de quatorze ans de votre enfant, vous allez recevoir pour lui une majoration par mois à partir de son mois de naissance, en plus de l’allocation familiale accordée. Si vous n’avez que deux enfants, aucune majoration pour l’ainée ne sera versée.

Allocation familiale : dispositifs particuliers

Si votre enfant devient à son tour conjoint, concubin d’un bénéficiaire, ou il devient lui-même un allocataire de n’importe quelle allocation, il ne sera plus à votre charge. Par exemple, si une aide au logement est versée à votre enfant, aucune allocation familiale ne lui sera versée en parallèle. Exceptionnellement, si une RSA jeune est octroyée à votre enfant, il est toujours bénéficiaire d’allocations familiales à votre charge. Lors d’une séparation des parents, la cfa verse les allocations au parent chez lequel l’enfant habite. Néanmoins, l’allocation d’un même enfant doit être versée à une seul individu. Mais en cas de garde partagée, le partage des allocations est possible.

Quitter la version mobile